Devenez Qandisha ! déc14

Tags

Articles similaires

Partagez !

Devenez Qandisha !

Qandisha actuelle,
profession : strip-teaseuse de l’âme féminine

Cette semaine, je me suis découverte Qandisha ! Moi, l’électron libre qui ne me veux d’aucun courant, d’aucune doctrine, qui n’ai d’autre religion que la « pensée libre », j’appartiens à une famille !!!

En quoi suis-je une Qandisha ? Et pour commencer, au-delà du mythe du fantôme « hommenivore », qu’évoque pour moi cette appellation?

Qandisha était une belle femme qui aurait vécu au Maroc. Elle était belle certes, mais les femmes marocaines étaient réputées pour leur grande beauté. En quoi était-ce exceptionnel ?

Qandisha osait exhiber sa beauté, elle se baladait dans les rues en portant pour tout voile, son sourire et sa grâce. Elle n’était autre qu’une femme libre qui, quand les autres osaient à peine glisser un œil craintif derrière leurs fenêtres, osait sortir la tête découverte.

N’est-ce pas ce que nous faisons toutes, tous les jours? A l’instar de qandisha qui a tombé le voile, nous autres aussi tombons le masque. Ce ne sont pas nos cheveux que nous montrons, mais notre âme. Nous nous découvrons et ce faisant, nous nous dé-couvrons, à nous- mêmes et aux autres. Nous dévoilons nos envies, nos peurs, notre fragilité, notre différence… Quand d’autres les emmitouflent dans des draps d’ego, de « qu’en-dira-t-on », de « bent ennas » . Nous sommes des strip-teaseuses de l’âme !!!!

Alors bien entendu, il y a ceux que ça intrigue : « c’est donc ça la femme ? », il y ceux à qui ça fait peur : « cachez cette femme que je ne saurai voir », il y a ceux ( ou celles) que ça rend jaloux(ses) : « elles n’ont rien qui soit digne d’être montré ». Et il y a ceux chez qui ça réveille l’instant primaire de chasseur, déterminés à capturer l’animal sauvage, pour le tuer ou le domestiquer.

On dit que Qandisha possédait les hommes. N’étaient-ce pas les hommes qui tentaient désespérément de la posséder ? Voulant s’approprier cette femme, ce corps, cet esprit libre ? Étaient-ils possédés par elle ou par l’envie de la posséder ? «tel est pris celui qui croyait prendre… »

Donc, soyons heureuses d’être des qandishas parmi les qandishas. Nul besoin de slogans, de messages. Qandisha, n’a jamais défilé dans les rues pour militer. Elle se contentait « d’être ». Sa cause, son message, son slogan c’était elle-même, c’est nous… et si c’était toi aussi ? En chacune de nous sommeille une Qandisha. Cachée derrière ta djellaba ou ta mini – jupe, muselée par ton foulard ou tes bas – résille, ta Qandisha attend que tu la rencontres, que tu la reconnaisses, que tu l’aimes et que tu l’assumes.